Au Népal, le séisme a mis fin à 7 ans de crise politique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Cela faisait sept ans que les négociations sur le nouvel Etat étaient dans l'impasse. Le tremblement de terre du 25 avril a convaincu les partis de s'entendre enfin.

Plus de 8.000 morts, des centaines de milliers de sans-abris... le Népal mettra du temps à se remettre de ce séisme. C'est pourtant dans ce contexte, en plein chaos, que le pays vient de trouver une issue à un blocage politique qui durait depuis 2008. L'Assemblée a en effet voté en début de semaine un accord historique sur la nouvelle organisation de l'Etat, après l'abolition de la monarchie. Ce texte fait du Népal une République parlementaire fédérale composée de huit provinces.

Le séisme a favorisé la sortie de crise

C'est bien le tremblement du terre du 25 avril dernier qui a poussé les partis à s'entendre et à mettre fin à la paralysie institutionnelle. Ils étaient clairement sous pression, car pendant la crise, l'inefficacité du gouvernement intérimaire a été criante, l'exécutif se trouvant complètement dépassé par l'ampleur du bilan humain et des dégâts matériels. Les Népalais se sont sentis abandonnés par leurs élus, d'où un énorme sentiment de colère et de frustration au sein de la population.

Vous êtes à nouveau en ligne