A trois mois de la COP 21, l'Australie promeut... le charbon !

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans une publicité diffusée à la télévision australienne, le secteur minier du pays vante la petite roche noire, une ressource "merveilleuse, qui fournit emplois et lumière". Étonnant à l'ère des énergies renouvelables.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Avec Elodie Largenton, correspondante de France Info en Australie, 

Etonnant vu de France, pas forcément en Australie, en tout cas dans la bouche des dirigeants. Pour le Premier ministre Tony Abbott, le charbon est "bon pour l'humanité", en tout cas pour les emplois et l'exportation. Rien n'est fait pour que ça change : à son arrivée au pouvoir, Tony Abbott a supprimé la taxe carbone. Aucune pénalité ne pèse sur cette industrie pourtant très polluante. Au même moment, le gouvernement conservateur a supprimé les aides pour le développement de projets éoliens et de certains projets d'électricité solaire.

Mais si le secteur a décidé de se payer une page de publicité télé, c'est tout de même que le charbon commence à perdre des adeptes, même en Australie. La population s'en détourne petit à petit, et pas seulement pour des raisons environnementales: le prix de cette matière première est au plus bas, et la rentabilité ne semble donc plus assurée.

Enfin, l'Australie commence à être pointée du doigt par les petits pays environnants, les Etats insulaires du Pacifique. Ils accusent leur voisin de contribuer à leur mort annoncée, car ces petites îles se situent à peine au-dessus du niveau de la mer et craignent donc de disparaître avec la montée des eaux.

Vous êtes à nouveau en ligne