À Carmona, en Espagne, les touristes asiatiques viennent en masse pour contempler les champs de tournesols

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les touristes japonais, coréen et chinois viennent contempler une plante très populaire en Asie, mais la commune rurale d'Andalousie est aussi la star d'un dessin animé.

À Carmona, c'est l’Espagne mais sans la plage. Dans cette commune rurale située entre Séville et Cordoue, il n'y a aucun monument historique signalé par les guides. Il y a seulement des champs de tournesols. La petite ville andalouse fait bien des envieux dans les environs avec ses 4 000 touristes venus chaque année du Japon et dans une moindre mesure de Corée et de Chine. Ils viennent pour contempler ces grandes fleurs jaunes.

Ils arrivent à Carmona et grimpent directement dans un taxi qui les emmène dans les plus beaux champs. Là, ils restent en général une trentaine de minutes. Vous imaginez bien qu’ils ne sont pas avares en photos et en selfies. Des tournesols à perte de vue, visiblement, ça les réjouit, ça les émeut, ça les fascine. La saison s’ouvre en général vers la mi-mai et se termine fin juillet début août.

Une plante très populaire en Asie

En Asie, le tournesol est un symbole de vie, de lumière et d’énergie. Cette plante apparait dans beaucoup de représentations culturelles et pas seulement chez Van Gogh. Le cinéma nippon, notamment, compte plusieurs films qui mettent à l’honneur dans leurs titres la fleur du soleil. Il y a par exemple Himawari batake, qui veut dire Champ de tournesols, ou plus récemment, en 2017, Himawari batake nite, pour Dans le champ des tournesols.

À Carmona, les tournesols sont cultivés sur quelques 5 000 hectares. Et il y a au moins deux productions audiovisuelles qui ont peut-être permis aux Japonais de placer la petite commune andalouse sur la carte. L'une est un dessin animé très populaire diffusé il y a une quinzaine d’années par la télévision japonaise. Il mentionne le roi Don Pedro de Castille, qui avait des possessions à Carmona. L'autre est une publicité pour une marque de voiture japonaise, qui, dit-on, a été tournée dans les environs.

Parrainer des tournesols pour 250 euros

Il y a quelques initiatives locales qui entendent tirer parti des fleurs jaunes. Girasoles de Carmona, pour les tournesols de Carmona, propose une visite dans les champs à bord d’un 4x4 et même dans une calèche tirée par des chevaux. L’office de tourisme de la mairie encourage le mouvement. Il offre un petit paquet de graines à chaque visiteur.

Une autre entreprise permet de parrainer des tournesols. Pour 250 euros, tout de même, vous devenez agriculteur virtuel. On sème les graines pour vous sur une parcelle de 40 mètres carrés. On vous envoie photos et vidéos des fleurs que vous avez parrainées et même un exemplaire à domicile. Les habitants de Carmona ne s’attendaient pas à la déferlante touristique, mais visiblement ils sont donc ravis du succès inattendu de leurs tournesols.

Vous êtes à nouveau en ligne