Sur Mars, Curiosity se hâte avec lenteur

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le robot Curiosity s'approche, avec une lenteur qui laisse perplexe les spécialistes, des contreforts d'Aeolis mons, où les scientifiques espèrent trouver des traces de vie martienne passée...

Les amoureux de la planète rouge sont heureux : chaque jour ou presque, le robot mobile Curiosity leur offre un nouveau panorama martien.Depuis son atterrissage sur Mars en août 2012, Curiosity a parcouru un peu plus de 5.7 kilomètres au pied de Aeolis mons, une montagne de 5 km d'altitude dont les versants pourraient peut-être, espèrent les scientifiques, abriter des preuves d'une vie passée.

5700 mètres en vingt mois , soit une vitesse moyenne de 40 centimètres par heure, c'est peu, même sur la planète rouge... D'autant que, depuis plus d'un an, les planétologues américains se disent "impatients" de rejoindre les contreforts de cette fameuse montagne.

Alors, que se passe t-il sur Mars ?  D'abord, Curiosity a un souci inattendu : des problèmes de roues ! Malgré sa lenteur, le robot, qui traverse des terrains très caillouteux, voit ses roues se dégrader à une vitesse suffisamment alarmante pour que la Nasa photographie régulièrement celles-ci et cherche, dans le grand reg martien, des zones de passages moins accidentées...

Ensuite, Curiosity a un second problème : la sonde, sensée chercher des traces de vie sur Mars, est contaminée par des molécules organiques... terrestres ! Les chercheurs se grattent la tête pour tenter de comprendre comment la sonde a pu être ainsi contaminée, et cherchent une solution qui leur permettrait de détecter d'éventuelles molécules organiques martiennes et de les discriminer de leurs semblables terrestres.

Est-ce pour cela que Curiosity se hâte avec lenteur vers les sédiments qui intéressent tant les scientifiques ?


Pendant que Curiosity explore la planète Mars , l'autre robot américain, Opportunity, toujours en opération après dix ans passés sur la planète rouge, est en danger : la Nasa envisage de stopper les opérations de sa sonde l'an prochain...

Mars, toujours , mais côté burlesque, cette fois. Le projet Mars One, qui vise à envoyer les participants d'une télé réalité sur la planète rouge dans dix ans, est rappelé à l'ordre par l'Union astronomique internationale...


Vous êtes à nouveau en ligne