Dimanche enquêtes. "Pschitt !" : dans l'arrière-cuisine de la mairie de Paris des années Chirac

Chaque dimanche, franceinfo présente un dossier au long court mené par Les Jours, le site d'information qui raconte l'actualité en série.

Jacques Chirac est mort jeudi 26 septembre 2019 à l’âge de 86 ans. De la mairie de Paris à l’Élysée, Antoine Guiral, cofondateur du site Les Jours, a suivi toute sa carrière. Il livre ses souvenirs dans une série intitulée "Pschitt".

On retient souvent l'image de sympathie de l'ancien président de la République. "C'est vraiment du Chirac pur jus", témoigne Antoine Guiral. Mais il rappelle aussi qu'il avait une "face beaucoup plus sombre, notamment pour conquérir le pouvoir et dans l'exercice du pouvoir".

"Il voulait faire de Paris une vitrine dont l'arrière-cour était finalement très peu reluisante. Cela s'est terminé en 2011 par une condamnation à deux ans de prison avec sursis pour 'prise illégale d'intérêt' et 'abus de confiance'", raconte le journaliste.

On a beaucoup de tolérance aujourd'hui vis-à-vis de Jacques Chirac. Mais en son temps, ses pratiques à la mairie de Paris étaient absolument effarantes et scandaleuses.

Antoine Guiral

à franceinfo

Dans cette série, Antoine Guiral décrit les pratiques politiques de Jacques Chirac, notamment quand il était maire de Paris, de 1977 à 1995. "Il arrosait, véritablement, sans compter, depuis la mairie de Paris, qui était sa base arrière pour sa conquête du pouvoir. Il le faisait en toute impunité, ouvertement, et avec une presse qu'il avait réussi à séduire, à amadouer, et qui était totalement à ses ordres".

Le journaliste qui a suivi la carrière de l'ancien chef de l'État relate l'une des scènes emblématiques, selon lui, de la carrière de Jacques Chirac : "C'est pendant une campagne des législatives à Paris, où il a un portefeuille garni de billets de 500 francs à l'époque et il les distribue allégrement dans les rues. Cela dit beaucoup de choses de cet homme, son rapport à l'argent, la manière de conquérir le pouvoir et qui dispose de moyens totalement illimités avec de l'argent, qui vient probablement de fonds très particuliers."

Vous êtes à nouveau en ligne