Les enjeux du second tour des municipales à Marseille

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un nouvelle recrue fait son entrée ce matin dans le dessin du jour : Philippe Carrese commente ce matin la situation politique complexe à Marseille à l'heure de l'entre-deux tours des élections municipales.

Il déplore d'abord la percée du Front national dans sa ville en imaginant une carte de Marseille à colorier. Le problème est que le choix des couleurs est plus que restreint...

Philippe Carrese s'amuse de la tradition typiquement marseillaise du "Fini Parti" qui selon lui est en partie raisonnable des problèmes de propreté dans sa ville.

Enfin, notre dessinateur se moque du slogan de campagne de l'équipe de Jean-Claude Gaudin, le maire sortant qui brigue un quatrième mandat : "Marseille, en avant !"

Vous êtes à nouveau en ligne