La Syrie au cœur de l'actualité, et croquée par Chappatte

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Barack Obama peine à convaincre l'opinion, mais aussi le Congrès, de l'utilité d'une intervention militaire en Syrie suite à l'attaque chimique du 21 Aout dans la banlieue de Damas.

Vladimir Poutine vient de proposer de stocker les armes chimiques syriennes et de les détruire : une porte de sortie pour Bachar Al-Assad. Quand il s'agit de diplomatie, "notre compas moral est embué " note Chappatte.

Cependant, comme le montre son dessin dans l'International Herald Tribune, le président américain doit aussi tenir compte d'un Congrès républicain qui lui est farouchement opposé, et notamment sur le thème de l'intervention militaire en Syrie qu'il défend avec ferveur. Une nouvelle guerre froide au sein du Congrès est-elle en train de se préparer ?

Toujours sur la Syrie, Chappatte s'amuse de l'importance de convaincre l'opinion quand il s'agit de partir en guerre. Barack Obama lutte toujours pour obtenir l'approbation des américains qui sont toujours majoritairement opposés à une intervention.

Vous êtes à nouveau en ligne