Jacques Arnould : "la lecture, une alimentation quotidienne pour être humain"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le philosophe, spécialiste des questions d'éthique au CNES ouvre systématiquement un livre le soir. Quitte à s'endormir après quelques lignes.  

Jacques Arnould s'est lancé dans la trilogie d'Anne-Marie Garat : "Dans la main du diable", "L'enfant des ténèbres" et "Pense à demain". Une fresque historique du XXeme siècle. Une oeuvre dense, car il aime se lancer dans des lectures au long cours.  

S'il devait emmener un livre dans l'espace, Jacques Arnould décollerait avec L e cantique des cantiques , "un hymne à l'amour et aux plus grands que soit."

Jacques Arnould aime être "initié" à des genres littéraires qu'il ne connait pas. A son arrivée au CNES, il s'est ainsi mis à se constituer une bibliothèque de Science Fiction. Mais finalement, le genre importe peu, dit le penseur. L'important, c'est que "l'auteur va m'ouvrir une fenêtre que je ne connaissais pas ; je suis curieux de la connaitre car elle va m'aider dans ma propre culture humaine."

Vous êtes à nouveau en ligne