François Busnel : "Les écrivains nous rappellent qu’un mot ne vaut pas un autre mot"

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Journaliste, producteur, présentateur de l’émission "La grande librairie" sur France 5, François Busnel nous parle du plaisir de lire, de ses rencontres et de ses coups de cœur.

Je ne lis que pour le plaisir, j’ai la chance d’avoir transformé ma passion en métier. Dans une lecture je me laisse bercer par le beau, mais je cherche ce qui va me chahuter. Je travaille uniquement dans le coup de cœur. Dans l’émission « La grande librairie » il y a eu un moment de grâce avec Pierre Rabhi et Jean-Marie Le Clezio, mais aussi la première télévision d’Edouard Louis.

Si je pouvais remonter dans le temps, j’aimerai rencontrer celui qui n’existe pas HomereO, sans oublier Victor Hugo, le grand philosophe et romancier Diderot, Molière , Shakespeare…Enfant ma révélation c’est « L’ile au trésor » de Robert Louis Stevenson, pour le pirate John Silver.

Le bien, le mal se télescopent  et l’on découvre que la littérature ce n’est pas noir ou blanc, mais des nuances de gris. Ma recommandation pour l’été c’est « Congo Inc » de Inkoli Jean Bofane, aux éditions Acte Sud,  parce qu’il raconte le monde actuel celui de la mondialisation.  

DERNIERES PAGES AVANT LA NUIT (version longue 13')
--'--
--'--
 

Vous êtes à nouveau en ligne