Dans une autre vie, Laura Flessel aurait voulu être pédiatre

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Si elle n'avait pas été championne olympique d'escrime et actuelle ministre des Sports, Laura Flessel aurait voulu être pédiatre. Elle le raconte à Jacques Vendroux.

Laura Flessel est la plus grande escrimeuse française de tous les temps, elle a gagné en cinq olympiades cinq médailles dont deux en or, aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996. En 2012, elle participe à ses derniers Jeux olympiques, à Londres. Sa très grande fierté est d’avoir été porte-drapeau de la sélection française : c’est une championne planétaire. Elle devient le 17 mai 2017 ministre des Sports sous la présidence d’Emmanuel Macron.

"Ce qui me fascinait, c’était d’aider les autres"

Dans une autre vie, dans le sport, elle aurait rêvé de faire de l’athlétisme : "Plutôt les destinations courtes, ou les sauts : en longueur ou en hauteur, confie-t-elle à Jacques Vendroux. Pour repousser les limites." "Et dans la vie de tous les jours, poursuit-elle, peut-être pédiatre. Ce qui me fascinait, c’était d’aider les autres au quotidien, dès la naissance."

Vous êtes à nouveau en ligne