Crimes à bronzer : "Le Dahlia Noir" de James Ellroy

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

"Crimes à Bronzer", une série de France Info avec 35 polars à glisser tout l’été dans votre valise, 35 romans connus ou à découvrir à la plage. "Le Dahlia Noir" de James Ellroy.

C’est le livre des livres pour tout amateur de polar

Premier opus du "Quatuor de Los Angeles", "Le Dahlia noir" met en scène l’un des crimes les plus terrifiants et médiatisés de l’histoire des États-Unis. Une affaire jamais résolue. Mais en réalité, “Le Dahlia Noir” n’est qu’un retour au trauma de son auteur lui-même : l’écrivain James Ellroy.

 Âgé de dix ans, James Ellroy revient d'un week-end chez son père pour apprendre que sa mère était morte, assassinée le 22 juin 1958. Tueur en série, amant lassé, fin de nuit éméchée... l'enquête ne donnera aucune réponse. Et c’est aussi ce que  raconte son livre phare, “Le Dahlia Noir”, l’assassinat d’une jeune actrice en galère, Elisabeth Short dont le cadavre a été découvert dans un terrain vague, nu, lacéré et mutilé. Nous sommes le 15 janvier 1947. Betty Short vient de mourir.

Un crime qui traumatisa l’Amérique

Cela permet à James Ellroy de renouer au fil de pages nerveuses avec les arcanes de la police de Los Angeles des années 50. Corruption, luttes d’influence, une violence symbolisée par les deux superflics boxeurs au centre de l’affaire, une  affaire qui va littéralement dévorer leurs propres vies.

 "Le Dahlia Noir", une saisissante catharsis adaptée au cinéma par Brian de Palma. Mais c’est bien le livre de James Ellroy qui rend compte de la puissance du fait divers et s’avance comme un chef-d’œuvre de la littérature noire américaine. “Le Dahlia Noir” de James Ellroy est disponible chez Rivages.

Vous êtes à nouveau en ligne