Les objets trouvés dans les transports

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Il se perd chaque année dans les transports en France environ 500 millions d'objets, dont certains sont surprenants. Comment les rapporter et les récupérer, c'est dans "Circulez, il y a le monde à voir", avec Gérard Feldzer.

Les objets trouvés dans les taxis
parisiens, les aéroports et dans le réseau RATP d'Île de France sont pour la plupart confiés à l'équipe de Patrick Cassignol, directeur du service de la
  Rue
des Morillons
, à Paris. Cette institution dépendante de la Préfecture de
Police
, a été créée en 1804 par Napoléon. Patrick Cassignol y constate tous les jours la variété et le nombre croissant des objets qui lui sont apportés : on compte en 2012 40.000 objets de plus qu'en 2005. Une hausse qui serait proportionnelle à celle du stress des voyageurs.

De la carte d'identité jusqu'à la chaise roulante, plus de 180.000 objets par an.

Les étagères recèlent plus de 9.000 téléphones portables, des dizaines de milliers
de portefeuilles et des objets inattendus, comme des poussettes pour enfants, des fauteuils roulants ou des prothèses de jambes trouvées dans des bus. Nul ne sait comment leurs propriétaires à mobilité réduite ont réussi à en descendre.

Les  objets sont conservés entre**** quatre et dix-huit
mois, selon leur valeur. Les pièces d'identité sont broyées si on n'en retrouve
pas les titulaires, et les passeports étrangers restitués aux ambassades.

130 pays sont représentés dans l'armoire aux passeports de la rue des Morillons. 

À la fin du délai de garde, les inventeurs , les gens qui ont trouvé et apporté les objets, ont l'usufruit de leurs trouvailles durant trois ans au cours desquels les perdants peuvent toujours réclamer leurs biens. Les inventeurs doivent alors les restituer. 

Certains objets ne retourneront jamais à leurs propriétaires, comme cette robe de mariée dont de jeunes époux se seraient débarassés après une violente dispute dans un taxi ; ou cette urne funéraire pleine que personne n'a jamais réclamée ; ou encore cette arme de poing, car comme le rappelle Patrick Cassignol : "On est avant tout un service de la Préfecture de Police !"

Aux millions
d'objets égarés chaque année en France, il faut ajouter les quelques 100.000 animaux perdus ou abandonnés, dont certaines espèces sympathiques du genre serpents ou mygales.

Si vous avez égaré un bien précieux, ne
perdez pas espoir, car deux personnes sur trois le déposeront aux objets trouvés, ou
tenteront de vous contacter, sauf peut-être pour les mygales...

Bonus : 

Quelques idées de sites internet pour multiplier vos chances de remettre la main sur vos objets ou animaux perdus :   http://www.cpasperdu.com  ou  http://www.banaot.fr  ou encore http://www.perdus.fr

Vous êtes à nouveau en ligne