Le bruit des avions rend fou

Deux français sur trois se disent gênés par le bruit, la semaine dernière Gérard FELDZER abordait la question du bruit généré par la route et le rail, aujourd'hui c'est au tour de l'avion.

Le son se mesure en
décibels, en l'honneur de Graham Bell
l'inventeur du téléphone . Nos oreilles reçoivent des sons en permanence, même en dormant ! Et chaque individu a
son propre ressenti.

Bruit Parif , l'observatoire du bruit en Ile de France
analyse ces sons
, qu'ils soient terrestres ou aériens. Mathieu Sineau, chef du service,  décrit les missions de Bruit Parif ,  notamment  le projet SURVOL qui consiste au renforcement
de la surveillance de l'exposition au bruit autour des plateformes
aéroportuaires ainsi qu'une étude des éventuelles inégalités sociales
d'exposition aux nuisances environnementales (bruit, air) autour des
plateformes aéroportuaires

Par ailleurs, l'objectif dans le cadre d'un
projet Européen nommé Harmonica est de créer un indicateur de bruit qui tienne
compte des réactions des personnes en situation. Des notes seront plus simples
à comprendre que l'échelle des décibels.

**

**

 Un bruit peut en cacher un autre, et les sons ne
s'ajoutent pas
. Les avions compte tenu de leur altitude s'entendent à
plusieurs kilomètres, c'est ainsi qu'il est établi des plans d'expositions au
bruit et aux gênes sonores qui limitent l'urbanisation et contrairement aux
autres moyens de transports permettent d'indemniser les riverains.

Par ailleurs, l'acnusa autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires, conseille, étudie, suggère, informe et fixe les amendes pour les avions bruyants. 

Pascal Luciani
est sous-directeur chargé du développement durable à la direction de l'aviation
civile (DGAC). voir nuisance sonore à la DGAC

Il nous explique que le bruit est une préoccupation
importante pour la DGAC et que de gros moyens sont développés pour parvenir à
des réductions notables

Les descentes moteurs réduits, l'évitement des zones les
plus denses, les roulages des avions sur les aéroports en électrique sont plus
que jamais à renforcer. Mais aussi de meilleures correspondances avec les TGV sans oublier la réduction du bruit des avions
eux-mêmes, Laurent Leylekian est directeur de programme à l'ONERA (centre
français de la recherche aéronautique, spatiale et défense).

Il nous décrit les moyens d'actions et l'état des
recherches sur les études de bruit et l'avion du futur. Des progrès
considérables ont été faits non seulement sur les moteurs, mais aussi sur le
bruit aérodynamique, notamment lorsque l'avion est en phase d'approche avec les
trains et les volets sortis, sources de bruits importants.

L'Onera possède à Saclay une chambre aéro-acoustique (il
y en a 5 dans le monde)
dans laquelle on peut déterminer les sources de bruit
très précisément. Olivier PICCIN, directeur du site décrit les expériences menées sur place.

 Le bruit perçu aujourd'hui d'un avion de même capacité,
est de 20 fois inférieur à ce qu'il était il y a 30 ans
. Mais aujourd'hui
plus de 20.000 avions transportent chaque année plus de deux milliards et
demi de passagers. Le bruit, qu'il soit aérien ou terrestre est une
préoccupation planétaire.

L'Autorité de contrôle des nuisances aéroportuaires est chargée de contrôler l'ensemble des dispositifs de lutte contre les nuisances générées par le transport aérien. Elle peut émettre des recommandations sur toute question relative aux nuisances environnementales générées par le transport aérien sur et autour des aéroports. Elle doit également satisfaire à un devoir d'information et de transparence notamment vis-à-vis des riverains.

Vous êtes à nouveau en ligne