Capitaines de bateaux et commandants d'avions : la gestion des risques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le naufrage du Costa Concordia nous rappelle que 80% des accidents sont dus à des erreurs humaines. Le transport aérien après s'être inspiré, surtout à ses débuts, de la marine, sert aujourd'hui de référence en matière de gestions des risques et des comportements.

 

La
marine a largement inspiré l’aviation avec des méthodes éprouvées
depuis des millénaires, jusqu’à en copier le vocabulaire et même les
uniformes avec les galons dorés. L’analyse des comportements a
considérablement amélioré la sécurité aérienne, malgré ses deux milliards et
demi de passagers transportés chaque année.

Marc Labrucherie, pilote instructeur et créateur de la branche facteurs humains à Air France, explique que "les erreurs doivent être bloquées par des défenses, que ce soit avant ou après un événement indésirable."

Les
facteurs humains sont également pris en compte dans la marine. 
Pour Frédéric Moncany président de la Fédération Française des pilotes maritimes, il est "évident" que
l’accident du Concordia va accélérer les réformes.

La tradition dans la marine est plus dans l’autorité du
commandant, qui donne ses ordres et attend leur confirmation. En
aviation, le cockpit est plus étroit, tout va très vite, une synergie et une répartition des tâches est indispensable.

Le
naufrage du Titanic a provoqué les premiers règlements internationaux par l'OMI (Organisation Maritime Internationale) qui ont sans cesse été amendés. Nul doute que l'accident du Concordia va provoquer de nouvelles procédures.

Veritas est l'un des organismes qui travaille sur les réglements, certifications et contrôles des navires. Jean François Segrétain, son directeur adjoint technique nous explique les règles et les contraintes sur les bateaux à passagers.

 

Plus de 15 millions de passagers empruntent chaque année les bateaux de croisières à travers le monde avec une progression de 10% par an.

la marine utilise de plus en plus la méthode appliquée dans les transports aériens sur l'entraînement et le contrôle des équipages, ainsi que la répartition des tâches. Le CRM (cockpit ressource management) a été appliqué sur le BRM (bridge ressource management) tout pour faire en sorte que les
transports aériens et maritimes restent  les moyens de transports les plus sûrs du
monde.