Se nourrir au rythme de la nature

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le mouvement slow vient avant tout de la gastronomie. Le slow food est né en Italie en opposition à l’implantation du premier fast food au cœur de Rome en 1989. Fondé par des producteurs de terroir et des intellectuels, il est passé de l’éducation alimentaire des citoyens à la responsabilité environnementale des agriculteurs.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Arrivé en France en 2005, le mouvement a vite eu un écho dans nos terroirs. La progression des agriculteurs bio, ceux qui veulent défendre leur appellation a rejoint celle des consommateurs soucieux de bien manger aussi pour leur santé. Les associations locales slow food s’appellent des "conviviums" : des regroupements de consommateurs, de restaurateurs et de producteurs. Bonne soirée dégustation ou soutien aux agriculteurs locaux, chacun choisit son action. Aujourd’hui, il y a une cinquantaine de "conviviums" en France.

Vous êtes à nouveau en ligne