Le Tea Party, à droite toute

La convention, réunie à Tampa, a officiellement désigné Mitt Romney candidat du Parti républicain à la présidentielle. Pour espérer l'emporter – le 6 novembre – face à Barack Obama, Mitt Romney devra séduire les sympathisants du Tea Party. Ce mouvement, aux multiples ramifications, défend une ligne ultraconservatrice.

Les
participants à ce meeting ont tous le même profil : blancs, plus de 50
ans, plutôt aisés financièrement. Ils défendent un même idéal : moins
d'impôt, moins d'État et la stricte application de la Constitution.

À
la primaire républicaine, ils avaient choisi Rick Santorum, Newt Gingrich ou
Michelle Bachman. Tous ont été battus par Mitt Romney, que Steve – un membre du
Tea Party de 53 ans – juge trop terne. "Ce n'était pas mon favori. Mitt
est un peu trop modéré. Mais de toute façon, on n'a que deux possibilités, donc
il faut bien en choisir un des deux. Mais bon, s'il fait ce qu'il dit, alors ça
ira. En tout cas, ce sera toujours mieux que le gars qu'on a maintenant, qui ne
fait rien pour l'emploi et qui dépense l'argent qu'on n'a pas. Donnons à Mitt
Romney une chance et on verra bien. S'il fait du mauvais boulot, alors on le
mettra dehors également. J'aurais aimé voter pour Ronald Reagan, mais il ne se
présente pas cette année."

"Mitt Romney, l'un des pires candidats"

Chapeau
de cow-boy vissé sur la tête, Douglas, 62 ans, se présente comme un activiste
du parti républicain... Lui avait choisi l'ultraconservateur Newt Gingrich lors
des primaires républicaines. Un pot de glace à la fraise à la main, il explique
qu'il ne votera pas pour le candidat républicain. "Mitt Romney va
perdre et largement, contre Barack Obama. Je suis un Républicain, membre du Tea
Party, chrétien-conservateur, je travaille sur les campagnes présidentielles
depuis 1988 et Mitt Romney est l'un des pires candidats jamais investis par les
Républicains. Il est incapable de faire un discours et plus grave encore, il ne
dit pas la vérité. Avant, il soutenait le mariage gay, l'avortement et la
réforme de la santé... Et maintenant, il ne croit plus en tout ça. Mitt Romney
est un menteur pathologique."

"Obama est dangereux pour l'Amérique"

Le
speaker qui harangue la foule, au milieu des groupes électrogènes, tente de
convaincre les membres du Tea Party de se ranger derrière Mitt Romney. Mais
beaucoup de sympathisants de ce mouvement contestataire, ont dû mal à s'y
résoudre. Au grand regret de Mick, promoteur immobilier à Tampa. "Je
pense qu'ils font une grave erreur. Dans cette campagne, le plus important ce
n'est pas tant de faire élire Romney que de renvoyer Obama de la Maison Blanche.
Ne pas voter pour lui, c'est donner une chance supplémentaire à Barack Obama
d'être réélu. Et pour moi, c'est encore plus dangereux. Obama est dangereux
pour l'Amérique comme il l'a démontré ces quatre dernières années. Il tue
l'Amérique."

Le ticket Romney-Ryan : "Un bon équilibre"

En
choisissant Paul Ryan, mi-août, comme vice président, Mitt Romney a fait un
geste en direction du Tea Party. Ryan, représentant du Wisconsin est le
pourfendeur des dépenses publiques. Et sa nomination rassure Todd Cefaratti,
fondateur du mouvement Teaparty.net. "Paul Ryan est un excellent choix
de vice-président. Il aurait pu choisir un candidat très modéré ou
consensuel.  Et il a préféré prendre un
candidat complètement en phase avec le Tea Party. Cela en dit long sur la
volonté de Mitt Romney de développer une politique conservatrice. Romney a
l'expérience des affaires, Ryan l'expérience du gouvernement, vous mettez les
deux ensembles. C'est un bon équilibre."

Pour
espérer battre Barack Obama, le 6 novembre, Mitt Romney n'a pas d'autre choix
que de séduire les membres du tea party. Impossible de se priver de l'appui de
ce mouvement, soutenu par environ 15% des Américains.

Vous êtes à nouveau en ligne