Le pari des Studios de Paris

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Visite des Studios de Paris, où se tourne en ce moment le dernier film du cinéaste Alain Resnais. Des plateaux flambants neufs installés au cœur de la Cité du Cinéma de Luc Besson, à la Plaine Saint-Denis.

Didier Diaz, le président des studios de Paris, nous reçoit dans une odeur de
neuf. Moins d'un an après l'ouverture, il est encore grisé par son
audace. Les studios ont fermé un à un au cours des 30 dernières années : Joinville, Saint-Maurice, Billancourt. Aujourd'hui, l'Europe de l'Est, Prague
ou Lubjana, attirent de plus en plus de tournages. Dans ce contexte, c'était un pari osé de construire neuf studios sur 9500 mètres carré, au milieu d'une zone industrielle à la Plaine Saint-Denis.  "Hollywood sur Seine" est un pari fou mais assumé par Didier Diaz :

"De toute façon il faut bien tenter des choses. Il ne faut pas baisser les bras, on va essayer de revenir dans la course. Parce que la délocalisation c'est une chose, mais on ne peut pas que subir"

Des crédits d'impôts pourraient convaincre des productions étrangères de venir tourner en France. Mais ces aides fiscales peinent à venir, laissant la France et ses studios de Paris plein d'espoirs mais toujours pas compétitifs.

Vous êtes à nouveau en ligne