Le combat de Fessenheim

Fessenheim est au cœur du débat présidentiel entre François Hollande et Nicolas Sarkozy. Avec ses deux réacteurs au bord du grand canal d’Alsace, la centrale de Fessenheim est la plus vieille du parc nucléaire français.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour ses opposants, elle cumule trop
de dangers: risque sismique, inondation puisqu’elle se trouve 17 m en dessous du canal. Mais pour EDF
ce n’est pas parce qu’elle a été mise en service en 1977, qu’elle est dépassée.

Pour obtenir une prolongation jusqu’à 40 ans, l’électricien a entamé de couteux
travaux : épaissir le plancher sous les réacteurs et trouver une nouvelle
source d’eau froide. L’Autorité de sureté nucléaire lui a donné jusqu’en 2013
pour réaliser le chantier.

Et la catastrophe de Fukushima nécessite aussi
d’autres améliorations : une salle de commande bunkérisée, de nouveaux
diesels... Au total 350 millions d’euros de travaux pour cette centrale. Qu’à
cela ne tienne ! Elle reste rentable. Sa construction est aujourd’hui
largement amortie. EDF envisage même vouloir la prolonger jusqu’à 60 ans.

Vous êtes à nouveau en ligne