Être socialiste à l'heure de la primaire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que le Sénat vient de passer à gauche, et à moins de deux semaines du premier tour de la primaire à gauche, Isabelle Labeyrie part à la rencontre des sympathisants, militants, et élus socialistes.

VENDREDI : Les déçus du socialisme

Ils ont quitté le PS. Deux jeunes militants d'Arras partis, l'un pour Europe Ecologie-les Verts et l'autre pour le MoDem.
Tous deux reprochent au parti socialiste de ne pas avoir évolué avec la société et d'être paralysés par des lourdeurs d'appareil et des querelles d'ego.
"C'était devenu un parti d'élus ou d'aspirants élus, qui sont soit en recherche de pouvoir, soit de conservation du pouvoir. Et ça, ça ne m'intéresse pas".

(Radio France © France Info)

LUNDI : Jeunes et militants

5 JOURS A LA UNE / JEUNES MILITANTS PS
--'--
--'--

"C'est Sarkozy qui m'a donné envie de militer" Premier reportage aux côtés de jeunes militants de Seine-et-Marne.  Ils ont entre 20 et 30 ans, ils sont étudiants ou jeunes salariés et ils sacrifient une grande partie de leur temps libre pour assister à des réunions, coller des affiches ou distribuer des tracts. Pourquoi se sont-ils engagés ? Quelle vision ont-ils de leur parti ?

Vous êtes à nouveau en ligne