Alerte sur les prêts immobiliers pour les particuliers

L'Association Française des Usagers des Banques (AFUB) tire la sonnette d'alarme. Elle reçoit des mails et des courriers d'un genre nouveau ces derniers mois : les particuliers décrivent des prêts immobiliers qui se transforment en chemin de croix...

Dans ces mails et ces courriers, des particuliers témoignent des refus de prêts immobiliers par les banques pour des motifs fallacieux. Les relations sont également de plus en plus tendues à cause de dépassements de découverts autorisés, même pour quelques euros.

Banques plus tatillonnes, particuliers excédés qui doivent prolonger à l'infini des compromis de vente à cause d'un prêt non obtenu, les établissements bancaires refusent pourtant de parler d'un durcissement d'accès au crédit.

Les banques en revanche assument : les taux d'intérêt des prêts immobiliers augmentent. Ils ont globalement dépassé le seuil des 4%.