"Vendeur" de Sylvain Desclous, plutôt réussi et inspiré

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Notre consultant cinéma, Fabrice Leclerc a plutôt aimé le film de Sylvain Desclous. Le soleil printanier n'a pas favorisé la fréquentation des salles obscures...

Les chiffres d’entrées des nouveaux films à l’affiche depuis mercredi et on voit que le soleil a vidé les salles.

Les films sortis mercredi ne fonctionnent pas très bien, Un homme à la hauteur avec Jean Dujardin n'a fait que 1000 entrées pour la séance de 14h à Paris. Le film français Braqueur tire bien son épingle du jeu, 850 entrées un très bon résultat car projeté dans un tout petit nombre de salles, et puis Vendeur ne s'en sort pas mal non plus.

Vendeur , premier long métrage de Sylvain Descloux

Serge, la cinquantaine, est un as de la vente. Il travaille chez un cuisiniste et a fait exploser ses statistiques grâce une technique bien rodée. Un jour, Gérald, son fils avec lequel il a une relation en pointillé, vient le voir pour lui demander du travail. Le jeune homme cache à son père qu'il vient de perdre son restaurant et qu'il est pris à la gorge par ses dettes. D'abord réticent, Serge finit par lui trouver un poste dans son entreprise. Gérald n'a pas le talent de son père et est sur le point d'être renvoyé. Serge réussit à le faire rester et finalement Gérald finit par comprendre les rouages du métier. Au grand désespoir de sa compagne, qui ne veut pas renoncer à leurs rêves professionnels...Avec Gilbert Melki, Pio Marmaï, Sara Giraudeau.

"Un film d'ambiance, pas une comédie, avec une vraie volonté de montrer ce quotidien assez triste de ces vendeurs qui doivent être excellents "

Des films destinés à la communauté catholique américaine

Un phénomène du sud des États-Unis qu’on connait peu ici en France, qui rapporte beaucoup d'argent et où s'engagent un grand nombre de stars comme Nicolas Cage. Des films qui rapportent beaucoup d'argent à Hollywood.

Un phénomène illustré cette semaine en France par la sortie sur les écrans d’un de ces films, La résurrection du Christ de Kevin Reynolds…

 

Les musiques de film ont le vent en poupe

Un vrai enjeu économique, de nombreux concerts sont lancés dans le monde pour promouvoir la musique de films.

France Bleu organise d'ailleurs du 21 au 26 juin "Le cinéma en musiques" avec les musiques de Vladimir Cosma.

Vous êtes à nouveau en ligne