"Un Monstre à mille têtes" de Rodrigo Pla, la découverte de la semaine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

L’Algérie qui concourt aux JO dans la catégorie ski de fond, une Mexicaine en lutte contre une compagnie d’assurances, et Isabelle Huppert, prof de philo, et si vous vous faisiez un ciné ce week-end...

"José, c’est mon fils, c’est lui qui fait les skis pour le Suédois "...Le Suédois en question ne va finalement pas faire les JO avec les skis français artisanaux fabriqués par l’entreprise de Sam, à l’écran Sami Bouajila. Alors pour sauver sa boîte de la faillite, c’est lui, le Franco-Algérien, qui après tout n’était pas si mauvais en ski de fond quand il était plus jeune, c’est lui qui va s’y coller. Et sous la bannière algérienne où il y aura peu de concurrence pour se qualifier. "Il va faire les jeux olympiques en ski de fond, non mais rassure toi pour l’Algérie…"

Avec Good Luck Algeria , en racontant l’histoire de l’homme qui fait les JO à ski pour l’Algérie, le cinéaste Farid Bentoumi, qui réalise son premier long-métrage, réussit à la fois à signer une comédie touchante où il aborde joliment le dépassement de soi, la solidarité, les valeurs positives du sport. Mais c’est aussi un récit sur l’immigration. Ce Franco-Algérien qui vit à Grenoble va se rapprocher de ses racines, grâce à ce défi un peu fou qu’il se lance.

Direction le Mexique où dans Le Monstre à mille têtes , sorti lui aussi cette semaine, le cinéaste Rodrigo Pla nous happe avec ce  court récit oppressant d’une femme accompagnée de son fils. Parce que son mari malade n’obtient pas le traitement nécessaire, parce que la compagnie d’assurances ne répond pas, ou bien la fait attendre des heures, en vain, elle va par amour sortir une arme, prendre en otage un médecin, puis des responsables de la société sans scrupules.

Raconté à travers différentes voix, lors du procès qui suit ce braquage peu commun, le film dépeint un univers à la Kafka avec cette multinationale déshumanisée. Sans pour autant approuver ce recours à la violence, le film décrit avec une force et une maîtrise totale une société de classe corrompue. On est saisi de la première à la dernière minute.

C’est la découverte de la semaine. Elle nous vient du Mexique. Un monstre à mille têtes de Rodrigo Pla.

*L'Avenir, * de Mia Hansen-Love avec Isabelle Huppert**

"Ah mais moi je suis pas là pour faire de la politique, je suis là pour faire cours de philo aux élèves"...

 Et parmi les films à venir la semaine prochaine et sur lesquels on reviendra, il y a le nouveau long-métrage de Mia Hansen-Love L’avenir : l’histoire d’une prof de philo parisienne qui parce que son mari la quitte, parce que ses enfants s’émancipent, parce que son éditeur la lâche, va peu à peu retrouver le chemin de la liberté.

C’est Isabelle Huppert qui incarne cette philosophe toujours en mouvement. Un rôle nouveau pour l’actrice qui n’a pas craint cet univers a priori pas forcément cinématographique :"La philosophie ça a quelque chose d’assez concret, c’est aussi la grande réussite du film, ça fait pas peur, pas du tout au contraire. Et à chaque fois ça résonne après que ça a été dit. Vive la philosophie !"

Parmi les nouveautés de mercredi, on mentirait en disant qu’on est surpris par le succès d’emblée de Kung Fu Panda 3 . Le film d’animation des studios Dreamworks a attiré 184.000 spectateurs dès le 1er jour. Kung Fu Panda 3 et ses variations plus ou moins inspirées sur le tube disco de Carl Douglas.

 

Vous êtes à nouveau en ligne