"The Gogo boys" de Hilla Medalia et "Vie sauvage" de Cédric Kahn

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Coup de projecteur sur un documentaire sorti ce mercredi : "The Gogo boys", de Hilla Medalia, l'histoire des studios Cannon qui ont révolutionné Hollywood.

Menahem Golan et Yoram Globus, deux Israéliens fous de cinéma, qui à la fin des années 70, sont partis à la conquête de Hollywood en créant la Cannon Films . C’est à cette société que l'on doit ce que beaucoup considèrent comme les pires films jamais produits... C'est la Cannon notamment, qui a ressuscité Charles Bronson en justicier réac, qui a fait éclore Jean-Claude Van Damme et sur-utilisé Stallone ou Chuck Norris, ou qui a inondé les écrans de tortues ninja. Et c'est avec ces films de série B testostéronés, décomplexés, survitaminés, que les deux cousins ont fait trembler les grands studios hollywoodiens avant que leur gourmandise et une surenchère permanente ne les conduisent à la faillite. Même si ce documentaire reste assez sage, même s'il privilégie les interviews et les images d'archives à la véritable enquête, il reste passionnant parce qu'il raconte tout un pan de l'histoire de l'industrie hollywoodienne. Il est même parfois émouvant grâce à l'enthousiasme, à la gouaille et à la passion de son personnage principal, Menahem Golan, disparu au mois d'août dernier.

Des Gremlins  de Joe Dante aux Dragons et princesses  de Michel Ocelot, des Maximonstres de Spike Jonze, au "Roi et l'oiseau" de Paul Grimault,  Mon premier festival offre pour son 10e anniversaire une  sélection accompagnée de rencontres, de goûters et d'ateliers. Le but est de proposer une approche du cinéma pédagogique et ludique, ce qui convient très bien à la marraine de la manifestation, cette années Zabou Breitman. Profitez des vacances, Mon premier festival, c'est jusqu'à mardi prochain à Paris. Toutes les séances sont à 4 euros.

Avec Mathieu Kassovitz et Céline Sallette, ce film raconte la cavale de plus de 10 ans d'un père marginal, en fuite avec ses deux enfants, suite à une séparation violente. Un fait divers passionnant qui pose des question universelles.

C'est sans surprise le film d'Olivier Nakache et Éric Toledano, Samba , avec Omar Sy et Charlotte Gainsbourg, qui occupe la tête du box office, après avoir réuni en une semaine plus de 900.000 spectateurs. Et puis il faut signaler que ce mercredi, parmi les nouveautés de la semaine, c'est un film pour enfant Le grimoire d'Arkandias , qui a pris la tête des opérations, devant le film de guerre de David Ayer Fury , avec Brad Pitt, et la romance pleine de légèreté de Woody Allen, Magic in the moonlignt . Le cinéaste new-yorkais réalise l'un de ses  meilleurs démarrages en France, équivalent à celui de Blue Jasmine l'an dernier sur des airs forcément... de jazz.

 

Vous êtes à nouveau en ligne