"Nos souvenirs" : un ratage de Gus Van Sant

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le dernier film du cinéaste américain Gus Van Sant n’a pas plu à notre consultant cinéma, Fabrice Leclerc.

"Gus Van Sant, auteur subversif de films antisystèmes, s’est perdu en chemin dans une forêt japonaise, précise Fabrice Leclerc*.

L’histoire est pourtant intéressante. Un homme laisse sa femme et part dans une forêt au Japon pour se suicider, une forêt connue pour être un lieu traditionnel de suicide. Où les âmes peuvent monter plus rapidement.

Le problème de ce film c’est qu’il tombe dans une sorte d’admiration roborative, avec une histoire de rédemption et de fleurs qui commencent à ressortir de cette terre noire, un film très banal, extrêmement mal réalisé, c’est vraiment un ratage de Gus van Sant qu’on avait connu dans un cinéma beaucoup plus difficile".*

Le film pose problème puisqu’il a  mis un an à sortir sur les écrans. Son accueil à cannes l’année dernière avait été glacial.

 

Vous êtes à nouveau en ligne