"Mange tes morts" de Jean-Charles Hue, dépaysement garanti

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La séance de rattrapage de Vincent Lacoste, un coup d’œil sur le box-office et sur le programme mercredi dans les salles, avec notamment Gaspard Ulliel en Yves Saint Laurent, et un coup de projecteur sur le film le plus singulier de la semaine, "Mange tes morts". Une véritable immersion, entre western et polar, au cœur d'une communauté yéniche dans le nord de la France.

Avec Mange tes morts , le dépaysement est garanti. Même s'il y a avait beaucoup de films à voir cette semaine - nous vous avons déjà conseillé le suspens sentimental de Benoît Jacquot, 3 cœurs , le film d'espionnage de Anton Corbijn, Un homme très recherché , ou encore la comédie sociale de Matthew Warchus Pride - même s'il y a l'embarras du choix, il faut tenter ce détour par la Picardie au cœur d'une communauté de gens du voyage, à l'argot très coloré et cinglant, au plus près de personnages hauts en couleurs, incarnés par des comédiens amateurs.

Trois frangins notamment, partis pour une virée nocturne qui, entre un vol de camion et un baptême chrétien, comme autant de rites de passage, se perdent en discussions animées et infinies où il est question de famille, de liberté, de religion, ou de codes d'honneur. Même si cette virée connait quelques baisses de rythme, il y a des images et un langage, des paysages et des personnages tellement inédits et surprenants, que Mange tes morts , film signé Jean-Charles Hue, est l'une des expériences à partager cette semaine dans les salles.

 

 

Le jeune comédien est à l'affiche en ce moment de Hippocrate . Il vous conseille d'aller voir Les combattants , ce premier film français découvert à Cannes, et dont le succès ne se dément pas depuis sa sortie il y a plus d'un mois, avec déjà plus de 320.000 spectateurs conquis par l'histoire de ces deux anti-héros de 20 ans. Un candide et une guerrière, et surtout, comme le dit Vincent Lacoste, "une fraîcheur dans le ton entre chronique estivale, roman d'amour et comédie drolatique" .

Le box-office de la semaine et les sorties mercredi prochain

Les biographies auront la part belle avec notamment

Get on up , un biopic consacré à James Brown ou encore le Saint Laurent de Bertrand Bonello. Un portrait, qui contrairement à celui de Jalil Lespert, sorti dans les salles en début d'année, se concentre sur quelques années de la vie du célèbre couturier, au tournant des années 70, période de tous les bouleversements et de toutes les influences pour YSL, incarné dans ce film par Gaspard Ulliel.

Pour le moment, au box-office, sachez que ce mercredi parmi les nouveautés, c'est la comédie de Jean Becker, Bon rétablissement , avec Gérard Lanvin, qui a pris la tête des opérations devant le deuxième volet de Sin City et devant 3 cœurs de Benoît Jacquot.

Et sur l'ensemble des films à l'affiche cette semaine, Gemma Bovery a détrôné Lucy , le film de Luc Besson, en tête du box-office. En une semaine, le film d'Anne Fontaine, avec Fabrice Luchini en passionné de Flaubert, a attiré plus de 223.000 spectateurs.