"La Visite" : le talent perdu de Manoj Nelliyattu Shyamalan

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Fabrice Leclerc est en colère. Il ne retrouve plus le talent de Manoj Nelliyattu Shyamalan dans "La Visite". L'auteur de "6e sens" déçoit une fois de plus.

Manoj Nelliyattu Shyamalan a eu une carrière fulgurante à Hollywood. L’auteur du 6e sen s et d’Incassable revient aujourd’hui avec La Visite un petit film d’horreur bricolé qu’il a produit lui-même. L’histoire est simple : deux jeunes enfants vont passer des vacances chez leurs grands-parents. Ils n’ont pas le droit d’aller dans une cave mystérieuse pleine de secrets. Vont-ils pouvoir rentrer chez leur maman ?

Le réalisateur utilise dans La Visite le procédé du "found footage". Souvent spécifique aux films d’horreur,  le "found footage" est une façon d’intégrer des images vidéo prises sur le vif, généralement dégradées, qui laissent à penser qu’elles ont été prises par les protagonistes de l’histoire. Une technique vue et revue qui n’apporte pas grand chose de nouveau dans ce film.

Dans La visite , Manoj Nelliyattu Shyamalan nous "trimbale"  sans aucun sens, de l’horreur à la comédie. Résultat, on s’y perd un peu. Son film est prévisible et entièrement raté.

La Visite est peut-être la confirmation de ce que nous  pressentions déjà avec les films qui ont suivi 6e sen s et Incassabl e. Signe s et Le Village étaient nettement moins intéressants. After Earth et Le dernier maitre de l’air ont été des bides retentissants.

Mais où est passé le talent de Manoj Nelliyattu Shyamalan ? Est-il le réalisateur d’un seul film ? En tout cas, lui qui loue une grande admiration pour Steven Spielberg, il est temps qu’il retrouve l’inspiration de son maître.