"La tendresse", de Marion Hansel et "Blue Jasmine", de Woody Allen

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Un couple divorcé dont le fils a été victime d'un accident de ski, sans gravité, nous embarque dans un road-movie léger fait de quelques gestes, de petites attentions, de rires et de maladresse. Presque rien, juste de la tendresse... 

Le film de Marion Hansen, loin de la rancoeur habituellement portée à l'écran lorsqu'il s'agit de séparation, explore ce sentiment : la tendresse.

Le jeu des comédiens, Olivier Gourmet et Marilyn Canto, est tout en délicatesse :

C'est quand même un sentiment particulier. C'est dénué de passion et ça induit une relation qui est de l'amour et en même temps qui est débarrassé de tout conflit. (...) C'est comme la chanson de Bourvil.    

Bernard Dupontel vous conseille "Blue Jasmine", de Woody Allen avec Kate Blanchett...