Cinéma week-end. Vanessa Filho et Ilan Klipper : l'épreuve du premier film

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Gueule d'ange et Le ciel étoilé au dessus de ma tête, deux premiers films français cette semaine.

Gueule d'ange de Vanessa Filho avec Marion Cotillard, a été présenté à Cannes dans la section Un certain regard. Vanessa Filho attendait ce moment depuis près de 20 ans, après un moyen métrage en 2001, le temps est souvent très long dans le cinéma.

Gueule d'ange c'est l'histoire d'un abandon, d'une mère qui vit seule avec sa fille de 8 ans et qui, après une rencontre en boîte de nuit, laisse son enfant livrée à elle-même. 

C'est une femme qui a un total désamour pour elle-même et elle pense que sa fille est plus mature qu'elle

Marion Cotillard

Jeune femme immature, fragile, qui fuit le réel dans les paillettes et une blondeur artificielle, cette mère n'est à l'évidence pas faite pour assumer son devoir, c'est ce qui a plu à Marion Cotillard.  

 

Un autre premier film français, Le ciel étoilé au-dessus de ma tête d'Ilan Klipper. Quand les affres de la création frôlent la folie, mais sur le ton de la comédie. Le ciel étoilé au-dessus de ma tête, c'est le premier roman que Bruno a écrit il y'a 20 ans, un succès fulgurant, "il y'a un avant et un après" disent les critiques littéraires, sauf qu'il n'y a pas d'après.

Bruno est incapable de produire un autre livre, il écrit, certes, mais ne finit jamais et vit reclus, en slip, en coloc avec une militante Femen, enfermé dans ses pensées, pas malheureux, mais cet isolement dérange, forcément.

Ce n'est pas une folie qui empêche le monde de tourner, ce sont les gens qui s’inquiètent pour lui

Laurent Poitrenaud

Son entourage s'inquiète, ses parents débarquent chez lui avec une psy décidée à le faire interner, c'est une réflexion entre humour et gravité sur ce qu'est ou serait la folie.

Ilan Klipper, malin fait vriller son film vers le chaos, quand ce sont tous les amis de Bruno qui déboulent pour une fête improvisée, propice à des scènes poétiques bien menées. C'est Laurent Poitrenaux qui tient le rôle principal, grand acteur au théâtre, il sera bientôt à l'Odéon dans L'avare de Molière mis en scène par Ludovic Lagarde, mais encore rare au cinéma.  

Abusrde et récurrente réticence du cinéma français à puiser dans le vivier du théâtre, Laurent Poitrenaux vu dans Victoria  de Justine Triet ou Rodin de Jacques Doillon, il a enfin son premier rôle dans Le ciel étoilé au-dessus de ma tête et prend son mal en patience.