Cinéma week-end. "Tout ce qu'il me reste de la révolution", la comédie arme politique

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le film franceinfo de la semaine est une farce réjouissante, signée Judith Davis.

Judith Davis adapte au cinéma un travail entamé au théâtre il y a 10 ans avec sa compagnie L'avantage du doute. Judith Davis, 36 ans, est Angèle, fille de soixante-huitard. Comme son personnage elle se demande comment agir aujourd'hui, dans un monde privé d'utopie où le collectif révolutionnaire a fait place à un isolement désespérant.

Il y a aujourd'hui des urgences sur un nombre de fronts incalculables

Judith Davis

C'est par la comédie, l'autodérision qu'elle tente de répondre à une foule de questions, dans une famille où chacun tient un rôle précis : le père, ex-Mao, pétri de certitudes, la mère, magnifique Mireille Perrier, partie à la campagne, la sœur aînée, rangée, et elle en vilain petit canard qui veut changer le monde.    

Autre premier film français, Une intime conviction d'Antoine Raimbault 

L'affaire Viguier portée à l'écran. En 2000, Suzanne Viguier disparaît, son mari Jacques, universitaire à Toulouse est accusé sur la foi des accusations de l'amant de sa femme, puis Jacques Viguier est acquitté aux assises en 2009.

La beauté d'un procès, c'est de remettre du sens dans les histoires intimes

Marina Foïs

Il le sera aussi en appel un an plus tard. Le film suit scrupuleusement le dossier, Olivier Gourmet incarne puissamment l'avocat Éric Dupond-Moretti et Marina Foïs joue un personnage fictif, celui d'une femme passionnée par cette affaire qui va aider la défense de Jacques Viguier jusqu'à l'obsession.      

Carlos Reygadas est l'un des chefs de file du nouveau cinéma mexicain

Carlos Reygadas signe un film fleuve Nuestro Tiempo. Trois heures enivrantes, du pur cinéma. Dans un élevage de taureaux de combat au Mexique, un couple, Carlos Reygadas lui-même et son épouse Natalia Lopez, expérimente une liberté qui va s'avérer destructrice. Images de la nature et des animaux surpuissantes, situations aussi fascinantes que dérangeantes.

Ce n'est pas une femme qui doit choisir entre deux hommes, c'est une femme mariée qui a un conflit intérieur qui n'a rien à voir avec ces deux hommes

Carlos Reygadas

Carlos Reygadas va loin, très loin dans la psychologie de ses personnages, il parvient à renouveler un genre pourtant très visité, celui du trio amoureux.      

My beautiful boy de Felix Van Groeningen

Un film adapté d'une histoire vraie, celle d'un jeune toxicomane. Histoire racontée par le père et le fils, David et Nicholas Cheff dans deux livres et que portent magistralement à l'écran Steve Carell et Timothée Chalamet.

Le fait que Nic soit vivant donne beaucoup d'espoir aux gens touchés par les addictions

Timothée Chalamet

Pendant sept ans, cet adolescent qui avait tout pour lui sombre dans de multiples addictions et son père tente tout pour le sauver, atteignant ses propres limites. Le réalisateur montre cette toxicomanie comme une maladie, on est loin des clichés sur la dope joyeuse.

Vous êtes à nouveau en ligne