Cinéma week-end. Julianne Moore sublimement normale

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

 Le film franceinfo de la semaine, c'est "Gloria Bell" de Sebastián Lelio.

 Julianne Moore, l'actrice multi-récompensée qui a tourné avec Spielberg, les frères Coen, Louis Malle, Todd Haynes, David Cronenberg, donne raison à Sebastián Lelio d'avoir accepté de faire un remake américain de son film chilien sorti en 2014.

Ce n'est pas un film sur le genre ou l'âge, c'est un film sur un être humain dans une vie normale

Julianne Moore

Gloria a le même âge que Julianne Moore et, comme elle, elle refuse le diktat de la jeunesse. À 58 ans, cette femme divorcée qui voit ses enfants quand ils le veulent bien, ne désespère pas, loin de là, de sa situation de célibataire de la classe moyenne. Elle danse le samedi soir, chante dans sa voiture des tubes des années 80 qui rythment le film, et Julianne Moore est ravie d'interpréter une femme normale.      

Dieu existe, son nom est Petrunya de Teona Strugar Mitevska, un joli conte féministe contemporain

Dans un village de Macédoine où les traditions patriarcales ont la vie dure, Petrunya, jeune femme mal dans sa peau, mal aimée par ses parents, se jette à l'eau au sens propre du terme, le jour de la traditionnelle cérémonie de la croix, lancée dans la rivière par un pope orthodoxe et qui offre santé et prospérité à celui qui l'attrape. Celui, pas celle, et quand Petrunya dame le pion à tous les garçons, c'est le scandale. Chassée, menacée de lynchage, elle se réfugie au commissariat où son obstination ébranle cette microsociété masculine. C'est plein d'espoir et de douceur.    

Coming out de Denis Parrot

C'est un documentaire qui en dit autant sur la façon d'annoncer son homosexualité que sur l'époque numérique. C'est par hasard que Denis Parrot, monteur de profession, découvre sur internet la vidéo d'un jeune homme qui fait son coming out en direct sur un réseau social en l'annonçant à sa grand-mère connectée à distance.

Ces jeunes se servent aussi de cette caméra comme d'un bouclier

Denis Parrot

En cherchant sur la toile, il sélectionne 1 200 témoignages équivalents, le plus souvent le garçon ou la fille qui fait son coming out s'adresse à sa mère, les pères sont très peu présents. Le réalisateur conserve, monte et ordonne 19 de ces vidéos.

De l'Australie à la Russie les réactions des adultes vont de l'acceptation immédiate à une violence insupportable. Coming out documente ce moment où l'homosexualité est annoncée et assumée, mais le support, et la publicité donnée à ce moment si fort en émotion, en dit tout autant sur l'univers numérique de la jeunesse.              

Vous êtes à nouveau en ligne