Cinéma week-end. "Hors Normes", un film taillé pour le succès

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Huit ans après "Intouchables" et ses près de 20 millions d'entrées, le duo Éric Toledano-Olivier Nakache s'inspire une nouvelle fois d'une histoire vraie et du thème de la différence.

lls ont indéniablement un talent unique en France pour fédérer les publics sur des sujets sensibles, sans pour autant tomber dans la facilité et le pathos larmoyant. Il y a chez les réalisateurs Olivier Nakache et ÉricToledano un vrai savoir-faire, qui tient autant au soin porté à l'écriture du scénario qu'à un flair aiguisé, une anticipation sur ce qui peut plaire à un moment donné.

Hors Normes est donc l'histoire vraie de deux associations qui aident les autistes quand les pouvoirs publics les laissent croupir dans leur souffrance. Un dévouement énorme qui s'affranchit des règles, ce qui, en France évidemment, pose problème.



Les deux protagonistes de cette histoire, incarnés par Vincent Cassel et Reda Kateb, soulèvent des montagnes, se foutent bien que l'un soit juif et l'autre arabe, et mènent ce récit à un rythme effréné, ponctué par les larmes et les rires du public, car il est évident qu'en travaillant avec des êtres aussi différents, transparents aux yeux du commun des mortels, il y a des moments où on pleure mais aussi d'autres, franchement marrants et ça, les deux réalisateurs savent le filmer.

Sorry we missed you de Ken Loach

À 83 ans, cet inlassable chroniqueur des injustices sociales et de la déliquescence de la classe ouvrière en Angleterre, continue de poser sa caméra là où le capitalisme triomphant écrase un peu plus les individus.

De film en film, le constat s'assombrit. Cette fois, Ken Loach se penche sur ce qu'il estime être une belle arnaque : le rêve donné aux pauvres de devenir leurs propres patrons. Dans une famille humble et soudée, le père accepte le statut d'auto-entrepreneur pour être chauffeur livreur pour le compte d'une plateforme gérée à la dure.


L'illusion ne dure pas longtemps, cet homme s'épuise à la tâche, découvre que les dés sont pipés, et la vie de famille en prend un sacré coup. Ken Loach ne laisse pas passer le moindre filet de lumière, il est clairement en colère.

Il faut être réaliste avant d'être optimiste, c'est le problème du centre gauche en Europe, ils disent qu'ils veulent le changement, mais ils ne changent rien et sont à fond dans le business, on ne tire aucun profit à aider les gens qui en ont besoin...

Ken Loach

franceinfo

Jean-Pierre Marielle, le lyrique et le baroque de Stéphane Koechlin 

Six mois après la disparition de Jean-Pierre Marielle, sort une biographie d'un acteur qui nous manque. Jean-Pierre Marielle, le lyrique et le baroque de Stéphane Koechlin aux éditions du Rocher, c'est le livre à lire pour mieux connaître cet homme plus complexe qu'en apparence, sa carrière au cinéma, au théâtre, sa vie intime, ses amis, ses passions, et ses rencontres avec Camus, Céline, Jean Anouilh...

Vous êtes à nouveau en ligne