"Bouboule" de Bruno Deville

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Dans "Cinéma week-end" cette semaine, gros plan sur "Bouboule", un film de Bruno Deville sur l’obésité infantile , entre cruauté et poésie.

Le film est sorti mercredi. Il s'appelle Bouboule ... Bouboule , c'est le surnom donné à Kévin, 12 ans, obèse et un peu paumé, entre un père absent et une mère dépassée, la pression des médecins et des camarades qui se moquent de lui.

Et c'est en croisant la figure masculine d'un vigile pas très recommandable que Kévin va prendre confiance en lui, perdre quelques kilos et qui sait... enfin embrasser une fille.

L'histoire vraie d'un gendarme qui, à la fin des années 70, dans l'Oise, enquête sur ses propres meurtres, des meurtres d'auto-stoppeuses, choisies au hasard. Un Guillaume Canet fascinant interprète le tueur. Le film sort en salles mercredi prochain.

Sur la semaine écoulée, Le labyrinthe , premier volet d'une saga apocalyptique, est toujours en tête devant Samba de Nakache et Toledano. Les deux films s'approchent des deux millions et demi d'entrées.

Parmi les nouveautés de la semaine, Interstella r de Christopher Nolan arrive très logiquement premier, suivi d'Une nouvelle amie , le nouveau François Ozon.

Un film qui ne vous fera plus jamais entendre cette chanson de Nicole Croisille de la même manière.

 

Vous êtes à nouveau en ligne