Le 50e salon aéronautique du Bourget part sous de bons auspices

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le 50ème salon aéronautique du Bourget, référence mondiale du secteur, aura lieu du 17 au 23 juin. Un salon de tous les records, affirment les organisateurs. 2215 exposants attendus venus de 130 pays, Quelles seront les grandes tendances de cette édition 2013 ?

Reflet de l'excellence santé de
l'industrie aéronautique, les stands et chalets du 50e salon du Bourget, affichent
complet
depuis déjà plusieurs mois. Et si les grands groupes ont réduit ou
réorganisé leur surface d'exposition, la fréquentation des entreprises est en
hausse.

" C'est le salon de
tous les records
: +10% de PME cette année, +10% de
présence
d'Américains, 2.215 exposants contre 2.100 en 2011 (+5,5%)
", affirme Emeric
d'Arcimoles, commissaire général du salon. Gilles Fournier,
directeur général délégué, a ajouté que le salon occupait une surface de
54.000 mètres
carrés, soit "50% de plus
que Farnborough, et en surface et en nombre d'exposants
".

Sur les quelque 350.000 visiteurs attendus,
50.000 sont étrangers
. Le salon comptera en outre 30 pavillons nationaux. Enfin,
130 aéronefs sont actuellement inscrits. L'Airbus A380, le Dreamliner 787 de
Boeing ou encore l'avion de transport militaire européen l'A400M seront les
vedettes du salon. Les organisateurs ont d'ores et déjà indiqué
que les deux appareils d'Airbus feraient des
démonstrations quotidiennes y compris le week-end pour le super
Jumbo.

 A350 : viendra ou

viendra pas ?

 Les événements prévus
pour le Dreamliner, qui doit redorer son image après ses récents déboires,
seront dévoilés la semaine prochaine. Autre grand événement attendu, les
démonstrations du chasseur russe Sukhoi Su-35, qui effectuera ainsi sa première
sortie à l'étranger. Le futur
long-courrier d'Airbus, l'A350, qui doit effectuer son premier vol d'essais
prochainement n'est pour l'heure pas attendu au salon.

Outre les prouesses
techniques des aéronefs, le salon sera l'occasion de valoriser les
différents métiers de l'industrie aéronautique
, qui peinent à recruter assez pour
répondre à l'explosion de la demande. Un modèle d'A320 sera
découpé en tronçons pour présenter aux jeunes plus de 50 métiers de
l'aéronautique, "une première mondiale ", a annoncé Patrick Guérin, directeur de
la communication du Gifas, fédération professionnelle du
secteur. Les organisateurs ont
par ailleurs souligné leur volonté d'améliorer l'accueil des
visiteurs après "leur parcours du combattant " entre l'aéroport et le
salon.

Depuis 2003, 50
millions d'euros ont été investis pour améliorer cet événement.
Et, le salon
proposera cette année une application mobile avec géo-localisation des
halls. Un soin particulier sera en outre apporté à l'accès au salon avec
navettes gratuites depuis le RER et l'aéroport de Roissy.

 

 

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne