Chroniques du ciel. Voyageurs d'affaires et crise sanitaire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La dernière étude de la Chaire Pégase montre que la visioconférence aura un impact durable sur les voyages d'affaires.

Avant la crise sanitaire, les voyageurs d’affaires contribuaient à hauteur de 55 à 75% des bénéfices des compagnies aériennes traditionnelles, les Legacy. La pandémie va changer la donne. Selon la dernière étude de la Chaire Pégase, la visioconférence largement utilisée au cours de ces derniers mois, va s’imposer au détriment du voyage d’affaires. 

La pandémie laissera des traces dans les comportements des entreprises et des voyageurs d’affaires. Près de 40% des déplacements professionnels aériens ont de fortes chances de ne plus être rétablis. Pendant les périodes de restriction, la proportion de déplacements en avion, remplacés par la visioconférence, a atteint 53%. 

Paul Chiambaretto, directeur de la Chaire Pégase

Cette érosion du voyage d’affaires devrait donc essentiellement impacter les compagnies traditionnelles. Un nouveau type de comportement qui va contraindre ces compagnies aériennes à revoir leurs modèles économiques et leurs programmes de fidélisation.  

Les compagnies vont devoir porter une plus grande attention à la clientèle loisirs qui sera moins impactée et continuera de voler. Mais parallèlement, les compagnies devront adapter leurs offres pour les voyageurs d’affaires et faire évoluer leurs programmes de fidélité pour les voyageurs qui volent moins.

Paul Chiambaretto

Difficile pour l’instant de dire ce que pourraient représenter les pertes financières des compagnies aériennes, face à cette nouvelle tendance. À contrario, difficile de dire ce qu’elle pourrait faire gagner aux entreprises.  

Vous êtes à nouveau en ligne