Chroniques du ciel. Le fret aérien pour transporter les vaccins : un défi logistique et sanitaire

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

C'est un défi de taille pour le transport aérien, le transport des futurs vaccins contre le Covid-19. Selon l’analyse de l’IATA, le défi est énorme car le transport d'une simple dose pour 7,8 milliards de personnes mobiliserait 8 000 avions-cargos de type Boeing 747.

C’est un défi de taille que s’apprête à relever le transport aérien. Un transport aérien mis à mal par la crise sanitaire et par une violente fronde des écologistes, mais qui va pourtant jouer un rôle déterminant dans la lutte contre le coronavirus et sans doute sauver des milliers de vies.

Un transport délicat pour des milliards de doses de vaccins

Dans quelques semaines, si tout va bien, si les perspectives encourageantes des laboratoires pharmaceutiques sont confirmées, il va falloir acheminer à travers la planète des milliards de doses de vaccins. Or, contrairement à ce que l’on pourrait penser, un vaccin n’est pas une marchandise anodine. Son transport, à des températures très basses, nécessite la mise en place d’installations et des équipements de stockage spécialisés. Faute de quoi, ce sont des milliers de doses qui pourraient être involontairement détériorées.

Et si en temps normal, le secteur est habitué aux denrées périssables, la crise actuelle rend beaucoup complexe cette opération qualifiée de "défi du siècle"" par l’Association Internationale du Transport Aérien. Si les frontières restent fermées, les flottes clouées au sol, et les salariés en chômage technique, la capacité de livrer les vaccins qui sauveront des vies sera gravement compromise, estime Alexandre de Juniac, directeur général de l’IATA.

8 000 avions-cargos nécessaires pour acheminer le futur vaccin

L'association du transport aérien international espère ne pas voir se reproduire les problèmes d'acheminement de masques du printemps dernier, au plus fort de la pandémie de coronavirus. Selon l’IATA, il faudra l’équivalent d’au moins 8 000 Boeing 747 tout cargo, pour acheminer le futur vaccin à tous les habitants de la planète.

L’association tire la sonnette d'alarme et presse les gouvernements à prendre des mesures pour faciliter les opérations du secteur aérien, avec une simplification des procédures douanières, des exemptions de quarantaine pour les équipages, et des délivrances de droits de trafic accélérées

Vous êtes à nouveau en ligne