Chroniques du ciel. L'aérodrome des grandes dates de l'aviation

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Direction l'aérodrome de Melun-Villaroche, haut lieu de l'industrie aéronautique française jusqu'à la fin des années 80, le cadre d'un grand meeting aérien le weekend prochain.

Situé au cœur des plaines de la Brie, à une quarantaine de kilomètres au Sud-Est de Paris, l’aérodrome de Melun-Villaroche est l’un des berceaux de l’aéronautique française.

Cette ancienne base militaire, successivement occupée par les armées françaises, allemandes et américaines, a vu naître et s'envoler de ses pistes de nombreux prototypes. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, Dassault Aviation y implante son centre d'essais en vol et le motoriste Snecma, filiale du groupe Safran, l'un de ses sites d'assemblage et d’essais.  

1952, le Mystère franchit le mur du son

C'est dans le ciel de Melun-Villaroche, que le 28 février 1948, le Colonel Constantin Rozanoff ouvre la voie aux premiers avions à réaction français. Quatre ans plus tard, en octobre 1952, le Mystère II, piloté un Major américain franchit le mur du son.  

De cet aérodrome, l'Ouragan, le Balzac, toute la série des Mystère et des Mirage, mais aussi des aéronefs plus lourds comme le Noratlas et le Transall, l'avion de transport ont pris leur envol.  

Avec l’augmentation du trafic civil et la proximité d’Orly, les sites de Melun et Bretigny-Sur Orge ont dû abandonner les essais en vol, dans les années 90 pour la base d'Istres, dans les Bouches du Rhône. Dans les immenses hangars Eiffel, les avions de collection ont remplacé les prototypes. De petits bijoux, DC3, Skyraider, Mustang, ou Vampire sont bichonnés, par d’anciens mécaniciens ou pilotes du centre d’Essais en vol à l’origine. Il est possible de visiter ces avions, en s’adressant à l’association qui les gère.

Le plus grand musée de moteurs d’avions au monde

Crée en 1985 par le groupe Safran, l'aérodrome de Melun-Villaroche abrite aussi le plus grand musée de moteurs d’avions au monde. Plus d’une centaine de moteurs, des légendaires rotatifs en étoile aux réacteurs les plus modernes y sont exposés.

On y découvre, entre autre, le célèbre Olympus monté sur Concorde, et les réacteurs qui ont fait le succès de l’équipementier, le CFM56 et le Leap, qui  équipent, entre autres les Airbus A320 et les Boeing 737.

L’aérodrome de Melun Villaroche accueille également un cluster d’une vingtaine de sociétés spécialisées dans le domaine aéronautique et bien sûr une antenne de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile. Un livre est consacré à cet aérodrome, Histoire du Centre Aéronautique de Melun-Villaroche de Robert Lamouche aux Editions du Puits Fleuri.

L'aérodrome de Melun-Villaroche

Le Musée Safran

Paris Vallaroche Air Legend

L\'affiche du grand meeting aérien Air Legend. 
L'affiche du grand meeting aérien Air Legend.  (Air Legend)

Vous êtes à nouveau en ligne