Chroniques du ciel. Aérogare d'Orly, le bâtiment de jonction inauguré le 18 avril

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Le premier ministre, Edouard Philippe, inuagure officiellement, jeudi 18 avril, le bâtiment de jonction qui va permettre de relier Orly-Sud et Orly-Ouest.

Au début des années 60, l’aérogare Sud de l’aéroport d’Orly est une vitrine du renouveau architectural de la France d’après-guerre au même titre que la Maison de la Radio. L’aérogare Sud a été construite par Henri Vicariot, architecte de renom, à qui l’on doit également, le gigantesque four solaire de Font Romeu dans les Pyrénées, de nombreux ponts et bâtiments publics, mais aussi la station RER de la Défense. Mais Orly restera l’œuvre de sa vie.

Un voyage aux États-Unis va inspirer l’architecte Henri Vicariot

Impressionné par la transparence des façades, Henri Vicariot est le précurseur en France de ce que l’on appelle le mur-rideau et de l’utilisation de nouveaux matériaux, comme le verre émaillé, l’acier inoxydable et l’aluminium. L’aérogare Sud est inaugurée, le 24 janvier 1961 par le Général de Gaulle.

Sur la Nationale 7, un écriteau interpelle les automobilistes "Visitez Orly". Très rapidement, Orly Sud devient bien plus qu’un simple lieu de passage. Bars, restaurants et surtout les terrasses vont très rapidement en faire un site touristique. Gilbert Bécaud chante Dimanche à Orly et popularise l’aéroport parisien. On vient à Orly pour sa modernité, ses portes qui s’ouvrent seules, ses escalators, son cinéma Publicis.

Le monument le plus visité en 1965 après la Tour Eiffel et le Château de Versailles

Avec plus de quatre millions de visiteurs, Orly Sud devient, en 1965, le monument le plus visité de France devant la Tour Eiffel et le Château de Versailles. Face à la croissance du trafic aérien, l’aérogare Sud doit être agrandie. Avec trois autres architectes, Henri Vicariot s’attelle à la construction d’Orly Ouest, inauguré le 24 février 1971.

Cette nouvelle aérogare comprend trois halls spécialisés dans le domestique. Elle est organisée selon un schéma nouveau pour l’époque, les départs au premier étage, et les arrivées au rez-de-chaussée, avec un accès direct au parking. C’est aussi à cette époque, que les premières passerelles télescopiques font leur apparition venant se coller aux avions pour déposer ou récupérer les passagers.  

Près de 50 ans plus tard, Orly Ouest et Orly Sud, ne font plus qu’un

Le nouveau bâtiment de jonction, entre les deux terminaux est officiellement inauguré cette semaine par le premier ministre Edouard Philippe. Un bâtiment de jonction aux dimensions conséquentes, 250 mètres de long, 120 de profondeur qui permettra d’accueillir à terme 3,5 millions de passagers supplémentaires, tout en respectant le plafonnement de l’aéroport parisien, à 250 000 mouvements d’avion par an. Le tout grâce à des avions plus gros et mieux remplis.  

Vous êtes à nouveau en ligne