Boeing 787 : les voyants bientôt au vert

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Très progressivement, l'avenir s'éclaircit pour le 787 de Boeing, dont la cinquantaine d'avions en exploitation dans le monde sont cloués au sol depuis janvier dernier. Les batteries Lithium-ion, à l'origine de plusieurs départs d'incendies ont été modifiées, pour éviter toute surchauffe et les risques de courts-circuits.

Le
caisson de la batterie du 787 a été renforcé. Il est désormais en acier capable de
résister à de très hautes températures. On a éliminé l'oxygène de ce même
caisson pour supprimer tout risque d'incendie.

Après un ultime vol de certification d'un nouveau système de batteries, il y a
quelques jours,  avec un appareil de la
LOT
, la compagnie polonaise, l'américaine, United Airlines, table sur une
reprise de ses liaisons internationales pour le 31 mai prochain.

Les russes reviennent au
Bourget

Le
grand retour des russes au 50e salon aéronautique du Bourget, du 17 au 23 juin
prochain. Les constructeurs russes feront voler plusieurs avions de combat, dont
une démonstration quotidienne du Sukhoï 35 et Yak 130, un appareil
d'entraînement militaire.

On se souviendra qu'il y a 12 ans, en 2001, une
société de courtage suisse avait tenté de faire saisir deux avions russes après
l'échec d'une opération pétrole contre nourriture mené conjointement par Moscou
et un groupe helvétique.

A ce jour, plus de 2 000 exposants de 44 pays ont
confirmé leur participation au salon du Bourget. L'ensemble des chalets et des surfaces
d'exposition sont réservés se réjouit le Gifas, le Groupement des industries  françaises aéronautiques et spatiales, organisateur du Bourget. 

Epag : Suite et fin

L'avenir
de l'école de pilote Amaury de la Grange à Merville dans le Nord, s'assombrit un
peu plus. Il y a quelques jours, la Cour d'Appel de Douai a confirmé la
liquidation judiciaire de l'EPAG. Malgré tout, les salariés veulent encore y
croire.

Avec la société Alsim, un fabricant des simulateurs de vol, ils ont
présenté au liquidateur judiciaire un projet de reprise. La balle serait dans le
camp du gouvernement. On attend peut-être demain, lundi, une déclaration du
ministre des transports, Frédéric Cuvillier, qui doit justement se rendre dans
la région Merville, pour une visite consacrée à l'emploi et aux transports
ferroviaires.

Skylander : la fin 

Un
ultime sursis pour le Skylander, ce programme de biturboprosulseur destiné aux
pays émergents, capable de transporter 19 passagers ou trois tonnes de fret. Le
tribunal de commerce de Briey en Meurthe et Moselle se prononcera, le 16 avril prochain, sur le
sort de la société, et ses 113 salariés, implantée sur l'ancienne base aérienne de
Chambley.

Le passif de l'entreprise
dépasse les 110 millions d'euros. Depuis des années, son président, multiplie
les promesses d'éventuels repreneurs, russes ou chinois. Mais aujourd'hui, plus
personne n'y croit vraiment.

Vueling rejoint IAG

Cette
fois, c'est officiel, le groupe IAG, maison-mère de British Airways et d'Iberia,
va prendre le contrôle de Vueling. L'offre d'achat revalorisée du groupe
britannique a été acceptée par les actionnaires de Vueling. La compagnie low
cost espagnole, créée il y a 8 ans, avec deux avions, qui gagne de l'argent et
dont la croissance est impressionnante, plus de 35% l'an dernier en France.Vueling désormais trois compagnies à Orly, derrière Easy Jet et Air France.
Vueling qui pourrait être à terme reprendre les activités court-moyen courrier
d'Ibéria.

Une école de pilotage de drones

C'est
une première en France. La création d'une école spécifiquement dédiée aux drones
civils. L'objectif de cette école est de former des télé-pilotes professionnels
de drone 2.0, c'est à dire les drones destinés à la surveillance
d'infrastructures, à l'agriculture ou aux géomètres. Cette société est basée à
Grenoble dans l'Isère.