Le permis de conduire

Comment apprend-on (et comment apprenait-on) à conduire, selon les chansons françaises.

Vous en avez entendu parler cette semaine sur France Info, les inspecteurs du permis de conduire sont entrés dans la lutte pour obtenir une revalorisation de leurs rémunérations et une prise en compte de la pénibilité croissante de leur travail.
Mais il reste que nous avons tous – nous qui avons notre permis et, peut-être plus encore si nous ne l’avons pas – une vision disons… contrastée de la formation des automobilistes et de la manière dont ils ont pu obtenir leur permis de conduire.

Les chansons de la chronique d'aujourd'hui : Le Permis de conduire par Philippe Clay (1973), Tu as calé le moteur par Henri Debs et son Combo (1971), Leçon de conduite par Michel Magne (1965), Turlututu capot pointu par Michel Colombier (1969), Quand on a son volant en main par Jeanne Boitel (1932), Fou du volant par Lââm (2004).

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Et n'oubliez pas que le livre qui accompagnait notre chronique de cet été, Les chansons qui ont tout changé, est sur le kiosque de Radio-France et en librairie avec sa cinquantaine d'histoires de chansons historiques, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Didi de Khaled, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne allons voir si la rose... Et vous pouvez retrouver toutes les chroniques sur le site spécial de la chroniqueen entrant le mot de passe auclairdelalune et en choisissant la rubrique "demandez le programme".

Vous êtes à nouveau en ligne