Le malaise des profs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Préavis de grève ce mardi dans l'Education nationale, notamment en raison des suppressions de postes et de classes. Mais que dit la chanson française sur les profs et sur leur malaise ?

Les chansons de la chronique d'aujourd'hui : Education nationale par Grand Corps Malade (2010), La Maladie d'amour par Michel Sardou (1973), Monsieur le professeur par Delizia (1968), La Maîtresse d'école par Maxime Le Forestier (1996), Eee - aaa par Claude François (1970), Au revoir professeur par Pierre Bachelet (1992), Adieu monsieur le professeur par Hugues Aufray (1968), Un vieux professeur par Philippe Crab (2011), La Sécurité de l'emploi par Les Fatals Picards (2007), Professeur de lettres par Claude Nougaro (1985).

Pour en savoir plus sur Philippe Crab et son troublant album Le Bestiaire, c'est ici

Et n'oubliez pas que le livre qui accompagnait notre chronique de cet été, Les chansons qui ont tout changé, est sur le kiosque de Radio-France et en librairie avec sa cinquantaine d'histoires de chansons historiques, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Didi de Khaled, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne allons voir si la rose... Et vous pouvez retrouver toutes les chroniques sur le site spécial de la chroniqueen entrant le mot de passe auclairdelalune et en choisissant la rubrique "demandez le programme".

Vous êtes à nouveau en ligne