La chanson regarde défiler les militaires

Alors que le nouveau Livre blanc de la défense nationale provoque l'émoi des milieux militaires, souvenons-nous que la chanson est souvent une fervente admiratrice des régiments marchant au pas.

Vous l'avez entendu cette semaine sur France Info, le nouveau Livre blanc de la défense et de la sécurité
nationale
annonce une prochaine réduction de la taille de l'armée
française. Autrement dit, on va une fois de plus supprimer des régiments – et
tous les chefs de corps se posent des questions, s'inquiètent.

Or la musique populaire a toujours bien aimé les militaires. On en a
témoignage depuis les débuts de l'enregistrement sonore, et jusqu'à tout
récemment, puisque l'album Héros ,
enregistré par la Musique de la Légion étrangère et en vente depuis une semaine,
s'annonce être un succès commercial.

Les chansons et
archives de la chronique d'aujourd'hui :

La Musique de la Légion étrangère : Défilé
du 3e REI
(1999)

Ferdinand Gabin : En revenant d'la
revue
(vers 1896)

Suzy Delair : Ah que j'aime les
militaires
(de La Grande Duchesse de
Gerolstein
d'Offenbech, Meilhac et Halévy) (1961)

Juliette : Les Lanciers du
Bengale
(1993)

Théodore Botrel : Le Défilé de la
Victoire
(1919)

Musique des gardiens de la paix : Le
Régiment de Sambre-et-Meuse
(1964)

Henri Tachan : *Dans les orchestres militaires

  • (1998)

Bernard Montangero : Les Défilés (1957)

Pierre Vassiliu : Les Défilés (1965)

La Musique de la Légion étrangère : Le
Boudin
(2013)

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

 

Les cinquante épisodes d'Un été,
une chanson
, notre chronique de l'été 2012, sont disponibles
ici.

Les livres qui ont accompagné nos chroniques des étés 2010 et 2011, Ces
chansons qui font l'histoire
et Les chansons qui ont tout changé ,
sont l'un
et
l'autre sur le kiosque de Radio-France
et présentent une centaine
d'histoires de chansons historiques, de La Marseillaise à No Woman No
Cry
de Bob Marley, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Tomber
la chemise
de Zebda, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne
allons voir si la rose
...

Vous êtes à nouveau en ligne