Journées du patrimoine

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Si, à l’occasion des Journées du patrimoine, nous avons souvent envie d’entrer dans des édifices mal connus ou habituellement fermés au public, la chanson française se comporte comme la grande masse des touristes : elle retourne encore et toujours aux mêmes monuments, la Tour Eiffel et des châteaux, des châteaux, des châteaux...

Les chansons de la chronique d'aujourd'hui : Paris Tour Eiffel par Jacques Hélian et son Orchestre (1946), Quand on revoit la Tour Eiffel par Perchicot (1930), Paris en 1970 par Juliette Gréco (1970), Le Château par Annabel (1989), Le Vieux Château par Pills & Tabet (1932), Château en ruine par Serge Lama (1997), Paris tu m'as pris dans tes bras et j'ai eu du pot de m'en sortir par Gilles Servat (1973), La Tour Eiffel sidérale par Arthur H (1996).

Et n'oubliez pas que le livre qui accompagnait notre chronique de cet été, Les chansons qui ont tout changé, est sur le kiosque de Radio-France et en librairie avec sa cinquantaine d'histoires de chansons historiques, de Ne me quitte pas de Jacques Brel à Didi de Khaled, de Rock Around the Clock par Bill Haley à Mignonne allons voir si la rose... Et vous pouvez retrouver toutes les chroniques sur le site spécial de la chroniqueen entrant le mot de passe auclairdelalune et en choisissant la rubrique "demandez le programme".

Vous êtes à nouveau en ligne