La chanson visite les abattoirs

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Avant les associations de défense des animaux, la chanson s'interrogeait il y a longtemps déjà sur le sort du bétail de boucherie.

Ce n’est pas nouveau que la chanson s’intéresse à ce qui se passe dans les abattoirs. Déjà, en 1955, Boris Vian dans Les Joyeux Bouchers , décrivait toute la chaine de production de la viande de boucherie, donnant naissance à un classique souvent repris depuis soixante ans.

 

 

Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

Bourvil, La Fille des abattoirs, 1947

Boris Vian, Les Joyeux bouchers, 1955

Christian Olivier, Les Joyeux bouchers, 2009

Michèle Bernard, Chanson du boucher, 1997

Bourvil, Le Charcutier, 1957

Katerine, Poulet n° 728 120, 1999

Odeurs, La Viande de porc, 1980

Les Beautés Vulgaires, Ode à la bidoche, 1999

Jean-Pierre Coffe, Chez le boucher, 2011

 

 

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne