La chanson ne fait pas bonne presse à la presse

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Alors que les journaux généralistes souffrent de la crise depuis des années, retour sur une relation tendue avec la chanson.

 Les journalistes sont souvent tendus, indépendamment des événements qu’ils ont à couvrir. La presse écrite généraliste ne va pas très bien en France. Nous vous avons parlé cette semaine sur France Info de la vente du quotidien Le Parisien au groupe LVMH, vente qui vient après celles de L’Express et de Libération , dans un contexte général de crise de la presse écrite.

Mais la chanson continue de parler d’eux de la même manière depuis des générations.

 

 

 

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

Renée Lebas, Messieurs les journalistes , 1947

Louis Chedid, Scoop, 2013

Edith Piaf, Kiosque à journaux , 1960

Anne Sylvestre, Baptiste , 1967

Eddy Mitchell, Tu fermes les yeux sur tout , 2010

Alpha Blondy, Journalistes en danger, 2000

Jean-Pax Méfret, Le Journaliste , 1980

JB Bullet, Je suis Charlie, 2015

Edith Piaf, Kiosque à journaux , 1960

 

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne