Frank Sinatra, le modèle a cent ans

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Aujourd'hui 12 décembre, on célèbre le centième anniversaire de la naissance de Frank Sinatra. Une immense vedette mais aussi une influence majeure pour les artistes, qui sont souvent ses premiers fans.

 Puisqu’en ce week-end électoral on n’évoquera pas de sujet politique dans cette chronique, il faut bien avouer que c’est un plaisir d’avoir l’occasion de retrouver cet immense chanteur, ses grands tubes et aussi d’aller chercher dans les raretés, dans les vieux souvenirs, comme la chanson qu’il enregistre le 8 mai 1945 pour le film The House I Live In – son premier Oscar.

 

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

Alain Chamfort, Sinatra , 2003

Frank Sinatra, That's America To Me (BOF The House I Live In ), 1945

Gad Elmaleh & Garou, New York New York , 2013

Frank Sinatra, New York New York , 1980

Frank & Nancy Sinatra, Something Stupid , 1967

Elodie Frégé, Emmanuel Moire, Something Stupid , 2013

Frank Sinatra, Everybody Loves Somebody , 1958

Frank Michael, Tout le monde un jour , 2009

Julien Clerc, Jour de brouillard , 2003

 

 

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne