Ces chansons qui font la France. " La Paimpolaise" de Théodore Botrel (1906)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Tout cet été, nous visitons en chansons la France, ses régions, ses villes, ses villages. Jeudi, une mythique histoire de pêcheur qui meurt en mer d'Islande et qui contribue à modeler une certaine image de la Bretagne. 

Que me pardonnent beaucoup de Bretons, qui ne supportent pas la Paimpolaise – pas la jeune fille, non, la chanson. Et d’abord, clarifions ce qui est devenu une évidence : il n’y a pas de falaise à Paimpol, port des Côtes-d’Armor à la longue histoire de pêche à la morue. Parce que cette chanson raconte l’histoire d’un islandais, comme on les a longtemps appelés, ces marins embarqués pendant des mois pour la pêche à la morue. Cette pêche existe à Paimpol depuis la fin du Moyen Âge mais elle devient vraiment industrielle vers le milieu du XIXe siècle et plus de 2 000 pêcheurs de la région de Paimpol mourront en 80 ans en mer d’Islande ou dans les parages de Terre-Neuve.

Dans cet épisode de notre chronique Ces chansons qui font la France, vous entendez des extraits de :

Jean Lumière, La Paimpolaise, 1946

Mayol, La Paimpolaise, 1907

M et Mme Botrel, La Paimpolaise, 1906

Robert Perrin, Fleur de blé, 1971

Toscani, Les Gars de Saint-Malo, 1935

Brise Glace Orchestra, Les Petits Graviers, 2014

Kanerien Pempoull, Cantique de Notre-Dame de Bonne Nouvelle, 2007

Jean Lumière, La Paimpolaise, 1946


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

De la rentrée des classes jusqu’au début des grandes vacances, nous nous retrouvons chaque samedi et chaque dimanche avec Ces chansons qui font l'actu, une exploration des liens entre notre patrimoine culturel populaire et les grands thèmes de l’actualité du moment.  

Vous êtes à nouveau en ligne