Ces chansons qui font l'été. "Et moi et moi et moi" de Jacques Dutronc et le culte français du président Mao

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Les tubes de l’été ont parfois un rapport avec l’actualité du moment. Tout l'été, nous explorons notre mémoire collective à la recherche de ces rencontres entre l’histoire et la chanson française. Vendredi, Et moi et moi et moi de Jacques Dutronc, en 1966, qui reflète la fascination et même l’aveuglement en France face à la Révolution culturelle en Chine populaire.

"700 millions de Chinois, et moi et moi et moi" – c’est une chanson immortelle que le premier 45 tours de Jacques Dutronc. Mais avant d’entrer dans l’histoire et d’être ce standard qui nous est familier à tous, cela a été un tube – un gros, gros tube, qui règne sur l’été 1966, puisque le disque est sorti en juin. Jacques Lanzmann, le parolier de Dutronc, vise surtout à ironiser sur le mode de vie petit-bourgeois de celui que l’on appelle depuis peu le Français moyen. Mais, ce faisant, il croise un courant très fort dans l’opinion : une fascination pour la Chine communiste et ses prodiges.

Dans cet épisode de Ces chansons qui font l’été, vous entendez des extraits de :

Jacques Dutronc, Et moi et moi et moi, 1966

France Inter, Inter-Actualités de 13 h: Jean-Pierre Elkabbach, de retour de Chine populaire, 06/08/1966

Léo Ferré, Je chante pour passer le temps, 1959

Claude Channes, Mao Mao, 1967

Evariste, Wo i nee, 1967

Nino Ferrer, Mao et moa, 1967

France Inter, Inter-Actualités de 13 h: Jean-Pierre Elkabbach, de retour de Chine populaire, 06/08/1966

Dominique Grange, Les Nouveaux Partisans, 1968

Jacques Dutronc, Et moi et moi et moi, 1966

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

De la rentrée des classes jusqu’au début des grandes vacances, nous nous retrouvons chaque samedi et chaque dimanche avec Ces chansons qui font l'actu, une exploration des liens entre notre patrimoine culturel populaire et les grands thèmes de l’actualité du moment.  

Au cours de l'été 2019, dans La Playlist de Françoise Hardy, nous avons exploré la mémoire musicale d'une interprète, compositrice et auteure qui est aussi un magnifique arbitre des élégances pop.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

Vous êtes à nouveau en ligne