Ces chansons qui font l'actu. " Petite fille de Français moyen" par Sheila, pour effacer Mai 68

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Bertrand Dicale explore notre mémoire collective à la recherche de ces rencontres entre l’histoire et la chanson française. "Petite fille de Français moyen" par Sheila, est une sorte d’affirmation du "retour à la normale" pendant l’été 1968, après les événements de Mai 

En cet été 1968, une chanson de Sheila signifie bien qu’une page est tournée. Une certraine France voudrait effacer les traces des événements de mai, notamment à la radio. Le 2 août 1968, 102 journalistes de l’ORTF – c'est-à-dire le tiers de l’effectif des rédactions de la radio et de la télévision publiques – sont licenciés. Ils payent leur longue grève, leur désir d’indépendance par rapport au pouvoir et, tout simplement, la volonté de ce pouvoir que s’accomplisse le retour à la normale.

L’expression est celle que l’on emploie à l’époque – le retour à la normale. Les observateurs scrutent tout ce qui va dans le sens de ce retour à la normale et ils voient forcément dans cette chanson de Sheila une affirmation importante : à l’opposé des nantis, il y a une France qui croit au travail.  

Dans cet épisode de Ces chansons qui font l’été, vous entendez des extraits de :

Sheila, Petite fille de Français moyen, 1968

Johnny Hallyday, Jeune homme, 1968

Sheila, Petite fille de Français moyen, 1968

France Inter, Journal de 13 heures du 10 juillet 1968 : interview de Michel Debré, 10 juil. 1968

Aphrodite’s Child, Rain and Tears, 1968

Sheila, Petite fille de Français moyen, 1968

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

De la rentrée des classes jusqu’au début des grandes vacances, nous nous retrouvons chaque samedi et chaque dimanche avec Ces chansons qui font l'actu, une exploration des liens entre notre patrimoine culturel populaire et les grands thèmes de l’actualité du moment.  

Pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne