Ces chansons qui font l'actu. Le siècle des enfants des rues

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

On en reparle depuis peu à Paris : des mineurs livrés à eux-mêmes dans les rues parisiennes. Comme dans beaucoup de vieilles chansons...

Notre culture occidentale a toujours été émue par la tragédie des enfants abandonnés à eux-mêmes dans les rues des villes.

Et pourtant, cette semaine, vous l’avez entendu sur France info, le collectif "Les Morts de la rue" a installé à Paris, place du Palais Royal, un cimetière éphémère pour les 500 personnes mortes dans nos rues en 2016. La plus jeune avait 14 mois.

Et on se doute bien que de telles destinées attendent certains des mineurs à propos desquels des associations ont lancé un cri d’alarme, cette semaine encore – des mineurs migrants, sans aucune attache, pour la plupart toxicomanes, qui errent – pour la plupart – dans les rues du nord de Paris.

Si l’on voulait minimiser les choses en écoutant le patrimoine de la chanson, on pourrait dire que rien ne change sous le soleil de France.

 

Dans le premier épisode de cette chronique ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

Theater of Voices, It Was Terribly Cold (The Little Match Girl Passion), 2007

Fréhel, Comme un moineau, 1930

Germaine Montero, Dans la rue, 1954

Tagada Jones, Enfant des rues, 2017

Maxime Le Forestier, Né quelque part, 1988

Dominique Dimey, Enfants des rues, 2012

Jean Guidoni, A la belle étoile, 2009

Dominique Dimey, Enfants des rues, 2012

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

 

Tout l’été dernier, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et France Info.

 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

 

Vous êtes à nouveau en ligne