Ces chansons qui font l'actu. Le 1er Mai, ça se chante (très fort)

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

La Fête du Travail et du muguet fut, auparavant, la Fête des Travailleurs avec ses drapeaux rouges, ses cortèges massifs et ses chants de colère. Petit retour sur un siècle de 1er Mai.  

Ah, le premier mai ! Alors que l’on s’inquiète de toutes parts de l’ensauvagement du débat politique en France, nous sommes le bon jour pour nous souvenir des haines qui ont traversé le corps social. Ici, c’est un chant de 1896, chanté par le merveilleux Marc Ogeret, activiste et historien de la chanson de lutte, sur un album paru en 1980. En ce temps-là, la lutte de classe promettait des lendemains qui saignent.

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :  

Marc Ogeret, 1er mai, 1896 (enregistrement de 1980)

Léo Ferré, Paris je ne t'aime plus, 1969

GAM, Elections sociales, 1975

Jehan Zedd, La Jeune Garde, 1936

Pierre Surgères, Premier mai, 1936

Agnès Bihl, Le Joli mois de mai, 2001  




Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Vous êtes à nouveau en ligne